Rotary

Soirée Rotary Genève International

La Fondation ReBin a été invité le 9 mars 2017 par le Rotary Genève International pour présenter son concept et son projet pilote. Ce fut l’opportunité pour nos membres d’échanger avec des personnes dont l’expérience et la bienveillance nous ont grandement bénéficié. Les feedbacks pertinents des convives, notamment sur les objectifs de développement durable que notre projet couvre ont été une source d’encouragement pour toute l’équipe.

Un grand merci aux membres du Rotary Genève International pour leur accueil chaleureux. Nous ne manquerons pas l’occasion qui nous a été donné de nouer des liens avec les différents Rotary club de Cotonou.

ReBin : le choix du Bénin

ReBin le projet pilote : le choix du Bénin

Lors de sa mission en décembre 2017 au Bénin, le Conseil de la Fondation ReBin pour le Développement Durable a identifié la commune de Toffo pour la mise en œuvre de son premier projet pilote. En effet le Bénin a été sélectionné parmi cinq autres pays africains candidats en 2015. Les critères de sélection étaient nombreux, parmi lesquels les facteurs de risque (économique, politique, commercial, autres), les opportunités de développement (faible présence des acteurs internationaux dans la gestion durable des déchets) et la possibilité de nouer des partenariats stratégiques de premier ordre avec des organisations locales.

2

Le choix du pays et de la commune a été motivé principalement par :

  • Un cadre réglementaire bien pensé et défini
  • Une république démocratique stable et un peuple pacifique
  • La disponibilité des ressources avec une forte densité de la population
  • La proximité des acteurs et un axe routier majeur
  • L’adhésion des partenaires locaux et le leadership des femmes

Le maintien d’une croissance stable depuis le début des années 1990 positionne le Bénin comme un pays en voie de développement avec un fort potentiel. La majeure partie de la main-d’œuvre du pays est employée dans le secteur agricole, un secteur dont dépend environ 80% de la population. La productivité y est néanmoins trop faible pour répondre aux besoins alimentaires de la population qui est en constante augmentation.4 Le manque d’infrastructure fait que la population est potentiellement vulnérable à des risques sanitaires majeurs représentant un véritable défi pour le gouvernement béninois. En termes de gestion des déchets, le gouvernement béninois s’engage à la protection de son environnement, avec un renforcement des programmes nationaux e collecte et de valorisation des déchets, ainsi que par la promotion de l’agriculture durable dans son programme « Bénin Révélé 2016-2021 »,
dont les actions sont déclinées en sept axes stratégiques.

Capture d’écran 2017-03-15 à 11.43.35

3Lors de la soirée de la Fondation qui a eu lieu le 1er février 2017 à Genève, Son Excellence Monsieur Eloi Laourou, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Bénin en Suisse, s’est exprimé devant un parterre de plus de cent invités. Ce fût l’occasion pour Monsieur l’Ambassadeur de présenter l’engagement fort du Bénin à travers ce programme ambitieux et de rappeler son soutien au projet.

L’absence d’infrastructures d’approvisionnement national en électricité (plus de 80% de l’électricité est importée) entrave aussi le développement de régions plus rurales. Le bois reste la source principale pour la cuisine des ménages, une consommation qui accélère la déforestation du pays. Les statistiques nationales indiquent qu’environ 160.000 hectares sont abattus chaque année pour cette activité. Afin de protéger les forêts et de soutenir le Bénin dans sa transition d’approvisionnement durable en énergie, de respect de l’environnement et d’amélioration du niveau de vie de ses citoyens, le projet pilote de la Fondation ReBin vise à mettre en place des pratiques de valorisation durable des ressources dans la commune de Toffo.

5Grâce au site de valorisation et de transformation des déchets organiques agricoles et ménagers de la commune, nous produirons 200m3 de biogaz par semaine qui serviront à alimenter les cuisinières de 60 ménages dans un premier temps. L’équivalent de 160 tonnes de bois par année. Ce processus génèrera également 8 tonnes de digestat par semaine, un fertilisant organique d’excellente qualité, et qui représente une nécessité pour les agriculteurs locaux.

Le projet piloteodd-fr vise aussi à développer l’entreprenariat local en créant des partenariats et des franchises pour la collecte du déchet, la distribution du biogaz ou encore la vente d’engrais. Un autre volet se focalisera sur l’éducation, en priorité les jeunes générations, sur la question du déchet et de sa valorisation. Ce modèle économique et social permet de répondre aux problématiques actuelles auxquelles les autorités et la population béninoises sont confrontées en se basant sur 12 des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD).

Pour atteindre nos objectifs, la Fondation ReBin coopère avec des organisations gouvernementales et non gouvernementales telles que le Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), des partenaires locaux et internationaux tels le centre Songhaï ou la Ville de Genève, ainsi que de nombreux autres acteurs pour élaborer et implémenter un concept de valorisation durable qui se veut novateur et fédérateur.

7La Fondation ReBin s’engage sur le terrain et prépare la population de la commune de Toffo à faire face à une nouvelle réalité économique, sociale et environnementale ; celle de considérer les déchets non plus comme des ordures, mais bel et bien comme des ressources. Le projet s’appuie sur les politiques mises en place par le Gouvernement du Bénin et vise, au travers de la modernisation des moyens énergétiques et du recyclage, à permettre aux habitants de la commune de faire une utilisation plus efficace et durable des ressources disponibles.

8Le partenariat entre la Fondation ReBin, les autorités, les entreprises privées et publiques, les associations et la population est un parfait exemple de coopération afin de promouvoir l’éducation, l’entrepreneuriat, la défense de l’environnement et la promotion des énergies renouvelables. Générer de la richesse avec des déchets est l’un des défis du 21ème siècle que la Fondation ReBin s’engage pleinement à relever.

Enfin, la place faite aux femmes africaines dans le cadre de ce projet s’inscrit dans une volonté de promouvoir l’égalité des sexes et d’impliquer de façon substantielle les femmes dans le processus de prise de décision et d’implémentation.